Les compléments alimentaires en Islam

Les compléments alimentaires en Islam. Allah Tout-Puissant dit dans le Coran: (O peuple! Mangez de ce qui est sur la terre, licite et bon; ne suivez pas les traces du Diable, car il est pour vous un ennemi déclaré.) (Al-Baqarah 2: 168).

En tant que musulmans, nous voulons être en bonne santé, afin que notre corps puisse être en meilleure condition pour exercer nos fonctions. Beaucoup de gens consomment des suppléments par crainte d’être aidés à se maintenir en bonne santé. Mais les compléments alimentaires en islam sont-ils le genre de choses que le Coran appelle «légitimes et bonnes» ?.

La communauté scientifique est divisée sur l’impact des suppléments sur le corps. Cependant, le consensus général est que nous devons en apprendre davantage à leur sujet et que si vous souhaitez les utiliser, vous devriez consulter un professionnel pour obtenir des conseils et vous assurez que ces derniers ne soit pas composé de substances non licite.

complementalimentaire_halal-Muslimfit
Bénéficier de 10% sur Fullbody.fr

Compléments alimentaires vs médicaments

Les compléments alimentaires en Islam
Les compléments alimentaires en islam

La définition des suppléments nutritionnels peut aider à expliquer pourquoi elle suscite une telle controverse au cours des dernières décennies.

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis définit le complément nutritionnel simplement comme «un produit à prendre par la bouche contenant un ingrédient diététique destiné à compléter le régime alimentaire». Les «ingrédients diététiques» contenus dans ces produits peuvent inclure: des vitamines, des minéraux, des herbes , ou d’autres plantes, acides aminés et substances telles que les enzymes, les tissus d’organes, les glandes et les métabolites. « (Thurston)

La Définition

Cependant, la définition de la FDA d’un médicament n’est pas très différente. La FDA définit les médicaments comme «des articles destinés à être utilisés dans le diagnostic, le traitement, l’atténuation, le traitement ou la prévention d’une maladie».

Ainsi, un supplément nutritionnel peut être un médicament, et un médicament peut être un complément nutritionnel. La ligne de démarcation entre les deux est souvent floue, en particulier si l’on considère que de nombreux médicaments proviennent de sources naturelles et que de nombreux suppléments nutritionnels ont été extraits de plantes de telle sorte que certains ne diffèrent pas de ce que l’on désigne plus communément comme des médicaments. Attention, les compléments alimentaires  en Islam se doivent de respecter une composition licite. Tout produit introduit dans le corps du croyant, ne doit pas contenir de substances haram (illicites), tels que la gélatine ou l’insuline de porc, ou encore des dérivés d’alcool.

Les composants

En outre, les deux peuvent avoir des effets pharmacologiques puissants et causer des problèmes s’ils sont pris de manière incorrecte. (Les rapports des consommateurs)

Les suppléments nutritionnels sont-ils donc sains et sans danger et surtout les compléments alimentaires en islam, sont ils nécéssaire ? Beaucoup de gens supposent que, étant donné que les herbes et les vitamines proviennent de sources «naturelles», elles sont sans danger. Cependant, ceci n’est pas nécessairement vrai.

De nombreux compléments peuvent causer des problèmes de santé lorsqu’ils sont pris en excès, par la mauvaise personne, en association avec certains médicaments ou pris pendant la grossesse. On a découvert que certains suppléments ne contenaient que peu de substance nommée et pouvaient contenir des produits chimiques, des pesticides, des bactéries, des métaux lourds et même des médicaments. En avril 2008, une marque de vitamine C au Canada a été rappelée parce qu’elle contenait de grandes quantités de vitamine A. (Consumer Reports, Cohen)

Les fabricants de suppléments nutritionnels bien connus ont une qualité de produit supérieure. Le problème c’est qu’ils ne sont toujours pas réglementés par des organismes extérieurs. Toutes les allégations de puissance et de sécurité sont donc produites en interne. Les fabricants de suppléments peuvent lancer des produits sans aucun test en envoyant à la FDA une copie de la langue de l’étiquette. (FDA)

Au-delà des composants

Les compléments alimentaires en IslamDe plus, certains complément nutritionnels ne sont même pas halal. Selon la FAQ sur leur site internet, les multivitamines Centrum contiennent de la gélatine de porc et de nombreuses capsules de vitamine E.

Cependant, au-delà de la qualité et des

Cependant, au-delà de la qualité et des questions d’intégrité, une question plus importante est la suivante: des compléments nutritionnels sont-ils nécessaires? L’Institut Linus Pauling, l’un des plus importants instituts de recherche en médecine orthomoléculaire, dit «Oui».

Chaque année, l’Institut consacre des millions de dollars à la recherche et au suivi d’études portant sur les compléments nutritionnels. Elle tient à jour un site Web complet, ainsi que de nombreux ouvrages publiés, qui présentent les résultats de ces études. (Higdon)

Selon leur site Web, leurs principaux domaines de recherche comprennent «les maladies cardiovasculaires et métaboliques, le cancer, le vieillissement, la fonction immunitaire et les maladies neurodégénératives». (Higdon)

Les compléments alimentaires en Islam
-10 % sur le site Fullbody.fr avec le code Muslimfit

 

Les limites

Cependant, bien que de nombreux médecins s’accordent pour dire qu’une bonne nutrition est essentielle à la santé, notamment pour une perte de poids (Conseil en or pour perdre du poids)  . Tous ne croient pas que la supplémentation soit la solution.

De nombreux experts mettent en garde contre l’utilisation de suppléments pour ajouter des vitamines et des minéraux à l’alimentation. Ces multivitamines peuvent ne pas contenir l’équilibre personnel de la nutrition dont une personne a besoin. En fait, cela peut aider à épuiser certains nutriments du corps. Les suppléments individuels et les comprimés de vitamines peuvent ne pas être aussi bien absorbés par le corps que les nutriments contenus dans les aliments. Certains suppléments peuvent également avoir des effets toxiques en grande quantité.

Selon quelque études

Par exemple, des études menées à l’Université de Caroline du Nord ont montré que les mêmes propriétés anti-inflammatoires de l’huile de poisson, un supplément populaire peuvent également inhiber la réponse du système immunitaire aux infections virales.

De plus, certains suppléments en excès peuvent même entraver la capacité du corps à absorber d’autres vitamines et minéraux. Un excès de zinc, par exemple, peut nuire à l’absorption du fer et du cuivre. (Landro)

En 2008, les Instituts nationaux de la santé (NIH) ont suspendu une étude sur la vitamine E. En raison du risque accru de diabète chez les sujets du groupe d’étude prenant des doses thérapeutiques de vitamine E. Dès avril 2009, une équipe de recherche internationale a parrainé par la Cochrane Collaborative. A même constaté que la consommation des suppléments antioxydants bêta-carotène, vitamine A et vitamine E était en corrélation avec une durée de vie plus courte ! (ScoutNews; Armijo-Prewitt).

D’autant plus que la supplantation de complémentaire alimentaire en islam, ne s’opère que lorsque les besoins nutritionnels de la personne l’exige. Cela fait partie de l’hygiène du vie du musulman, d’où l’importance de l’activité sportive régulière en islam (voir article).

La complexité de la création

Une autre raison pour laquelle les gens ne peuvent pas remplacer les suppléments par des aliments. C’est qu’il y a plus de 20 000 antioxydants différents dans les aliments. Mais la science n’a pas encore déterminé comment en isoler quelques-uns. (Hellerman)

En plus de ne pas être en mesure de reproduire les éléments nutritifs des aliments. La science ne peut pas comprendre lequel des éléments alimentaires connus peut être le plus important. Par exemple, la science peut extraire le sulforaphane, un composé présent dans le brocoli, et le mettre en comprimé. Cependant, ce n’est pas la même chose que de mettre le brocoli en entier dans une pilule.

Amy Stewart, auteur de The Earth Moved.  À propos des réalisations remarquables des vers de terre, le dit très simplement: “La fibre et le jus dans une orange, les huiles bénéfiques dans une noix. Les micro-nutriments dans une feuille d’épinard ne sont tout simplement pas faciles disponible sous forme de pilule. »(Stewart)

Finalement les compléments alimentaires en Islam

Alors que la science progresse pour en apprendre davantage sur les nutriments contenus dans les aliments. C’est finalement Allah, le Créateur de ces aliments, qui détient le secret des éléments curatifs présents dans leur composition. Allah Tout-Puissant dit :

( O vous qui croyez! Mangez des bonnes choses que Nous vous avons fournies et soyez reconnaissant à Allah, si c’est lui que vous adorez. ) (Al-Baqarah2: 172).

– Click et reçoit tonEbook gratuit 🔥 ‘ 5 Entraînements Pour Perdre du Poids ‘-
Source : aboutislam

 

Laisser un commentaire